Catégories
Shooting

La danse contemporaine par les bleus

Invit√© par @AliceKinh pour assister aux r√©p√©titions de son nouveau spectacle, j’ai pu r√©aliser quelques clich√©s ainsi qu’une vid√©o, mais le d√©briefing m’a donn√© une id√©e. Que ressent quelqu’un de non-initi√© √† la danse face √† ce genre de chor√©graphie ?

La danse pour les non danseurs

Rendez-vous √† l’√©cole de danse pour les r√©p√©titions. Je m’aventure dans ce milieu inconnu, mais tr√®s intriguant.¬†Le lieu semble id√©al pour travailler.

Ce qui est assez touchant, c’est le c√īt√© ¬ę¬†famille¬†¬Ľ. En effet, des danseurs, d√©j√† pr√©sent, arr√™tent de travailler et se joignent √† nous pour regarder la chor√©graphie propos√©e. Mais la question qui me trotte dans la t√™te : N’ayant les m√™mes connaissances techniques, avons-nous cependant la m√™me vision ?

Un spectacle, plusieurs visions

Les protagonistes entrent en sc√®ne, d√©voilent leur histoire avec de l’√©motion et du mouvement. Fin de la r√©p√©tition. L’avis des autres est important pour nos danseurs. Leur repr√©sentation est encore au phase de construction, les avis ext√©rieurs sont par cons√©quent une source non n√©gligeable permettant d’effectuer quelques ajustements. Ainsi nous √©changeons nos visions et nos ressentis. Cependant les danseurs ont leur langage mais aussi leur propre interpr√©tation d’un spectacle. Ils parlent de d√©placements, d’√©motion, de tempo… Mais tout cela m’est un peu √©tranger.

Raconter une histoire pour chacun

Pour moi, l’histoire qui me vient √† l’esprit est totalement diff√©rente. L’aventure de deux personnes √©trang√®res travaillant sur le m√™me lieu. Ensuite, la d√©couverte de l’autre, une s√©duction, puis la peur d’√™tre deux jusqu’√† la possibilit√© d’une relation plus ¬ę¬†durable¬†¬Ľ.

Le jeu d’√©motions et les changements de rythme nous permettent d’imaginer diff√©rents sc√©narios, mais ce qui est important c’est que chacun avec son bagage est capable de raconter sa propre version de la performance.

Par Jean-Marc MALECOT

Spécialisé dans le développement d’applications pour les PME, j’accompagne les entreprises dans la mise en place et l’optimisation de leur flux de production.

5 r√©ponses sur ¬ę¬†La danse contemporaine par les bleus¬†¬Ľ

@Iazone !

Superbe cet article, tes retours, tes impressions et TA DEMARCHE ! J’appr√©cie √©norm√©ment. J’esp√®re que cette page sera lue par diff√©rentes personnes.
Merci encore d’avoir pris le temps pour nous.
Bravo pour les photos, elles sont très sensibles, touchantes et révèle une belle intimité.
MERCI !
Alice

¬ę¬†Ce qui est assez touchant, c‚Äôest le c√īt√© ¬ę famille ¬Ľ¬†¬Ľ dites-vous, s√Ľrement…mais si celle-ci s’inscrit dans le partage, la d√©couverte de l‚Äôautre, le franchissement des langages alors tous les interdits pourraient √™tre lev√©s.
¬ę¬†Mais tout cela m‚Äôest un peu √©tranger¬†¬Ľ, peut-√™tre mais au contraire est-ce que l’expression par le corps, du corps n’est ou ne pourrait pas √™tre accessible √† toutes et tous quelque soit le lieu, l’espace et le temps.
Dites √† cette ¬ę¬†famille¬†¬Ľ d’ouvrir et d’abaisser ses propres fronti√®res pour que ¬ę¬†l’√©trange, l’√©tranger de la chose¬†¬Ľ soit impossible √† tous, pour que ¬ę¬†danser¬†¬Ľ soit souffle de vie. Merci.

Merci √† vous d’avoir r√©pondu √† l’article.

Je rebondis sur cette question ¬ę¬†d’abaisser ses propres fronti√®res¬†¬Ľ.

Il est à chaque artiste de se positionner et de faire des choix.

Pour cette cr√©ation des bleus, le travail en studio se fait et se fera avec des regards des ¬ę¬†personnes qui ne sont pas de cette famille¬†¬Ľ.

Notre travail se construit en corr√©lation avec un public ¬ę¬†non-averti¬†¬Ľ.
Comment ? Dans un premier temps nous avons choisi le bleu de travail qui parle √† une personne lambda, √† travers son histoire et utilisation. Dans un second temps, nous choisissons notre terrain d’√©volution non pas dans des salles de spectacles, mais √† l’ext√©rieur, notamment dans les rues d’Angers, √† diff√©rents moments de la journ√©e et de la semaine. Troisi√®me et dernier temps, ce duo va d√©passer physiquement et g√©ographiquement les fronti√®res en allant √† la rencontre d’autres regards en Am√©rique Latine afin de continuer le partage, la d√©couverte de l’autre et la disparition des fronti√®res des langages.
Je vous invite à suivre notre avancée et parcours !

Moi, ce que j’ai aim√© dans l’article, c’est ¬ę¬†l’histoire¬†¬Ľ que nous raconte le photographe apr√®s avoir vu le duo.
C’est √ßa qui est FANTASTIQUE: l’appropriation par chacun de ce qu’il voit, ressent, imagine.
On se fait son propre sc√©nario et apr√®s s’il y a √©change, la richesse des interpr√©tations peut √™tre extraordinaire.
Continuez ainsi cette convocation au partage et √† l’imaginaire !
Et bon vent pour les voyages
Zabinou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.